Clémentine Sarlat n'a pas de complexe

le

Clémentine Sarlat a accordé un entretien au site internet du magazine TVMag. Dans ce dernier, elle a notamment évoqué son métier de journaliste spécialiste du rugby. Si elle n'est pas la pionnière puisque notamment Isabelle Ithurburu tient le même rôle sur Canal+, Clémentine Sarlat avoue à demi-mot que cette place n'est pas facile pour une femme. Si les aprioris doivent sans nul doute venir du monde de l'ovalie, la journaliste évouqe dans cette interview les barrières mises par les chaînes télé: "L'arrivée d'Isabelle Ithurburu sur Canal+ a dû donner des idées aux autres chaînes. Elles se sont aperçues qu'il y avait de grandes connaisseuses de sport... qui savaient en parler. Moi je parle trois langues, je n'ai pas de complexe, je voulais faire ce métier, c'est tout ; je ne me suis jamais dit que je ne pourrais pas y arriver parce que j'étais une femme.". La journaliste de TV Mag s'est laissée aller à demander à Clémentine Sarlat si elle était prête à aller dans les vestiaires en faisant à Roselyne Bachet: "Non, ce n'est pas ma place! Tout comme ce n'est pas la place d'un journaliste homme dans les vestiaires des filles. Il ne faut pas tout mélanger. Et, contrairement aux idées reçues, il y a plein de joueurs qui n'aimeraient pas voir une femme débarquer dans les vestiaires.".

Clémentine Sarlat réalise pour France Télévisions les interviews terrain lors des matchs de rugby et aussi présente dans Stade 2 pour la page rugby du magazine et dans Télématin pour les JT sports.

Clémentine Sarlat avec le sourire dans Télématin